l'alsace historique
   
PAGE ACCUEIL
  VISITES GUIDEES
Bergheim
Colmar
Ebersmunster
Eguisheim
Hunawihr
Kaysersberg
Ribeauvillé
Riquewihr
Sélestat
Strasbourg
   
  EVENEMENTS
Visites musicales
Événements d'hiver
Événements d'été
   
  PAGES SPECIALES
Qui suis-je
Mes publications
Les amis artistes
Et alors...Noël
   
  PAGES UTILES
Tarifs
Liens
   
   
   
   
   
 

moyen-âge et renaissance

Le Koïfhus est un des bâtiments publics les plus représentatifs de l’architecture civile du Moyen Âge alsacien. Achevé en 1480, cet entrepôt était aussi un lieu de taxation et un centre commercial. L’étage de ce magnifique immeuble gothique abritait les réunions des délégués de cette fédération urbaine appelée Décapole par les historiens modernes.

La maison Adolph pourrait bien être la plus ancienne construction privée de Colmar. Les fenêtres gothiques du premier étage et le remplage losangé de la baie du deuxième étage dialoguent avec les ornements médiévaux de la collégiale Saint-Martin située en face.

Construite par un riche marchand au début du 17ème siècle, la fameuse Maison des Têtes peut être rangée parmi les plus spectaculaires réussites de la Renaissance alsacienne. Sa très riche façade est animée par 105 mascarons, un oriel majestueux à deux étages, que domine un pignon à volutes, au sommet duquel se dresse un tonnelier sculpté par Bartholdi.

Portant le nom d’un propriétaire du 19ème siècle, la Maison Pfister combine avec beaucoup de bonheur la pierre de taille et le pan de bois. Sa magnifique galerie, somptueusement fleurie dès le début du mois de mai, enserre un oriel d’une facture irréprochable où se remarquent des effigies d’empereurs germaniques. Les nombreuses peintures des façades illustrent les préoccupations humanistes de la Renaissance. Un chef d’œuvre indiscutable !

L’ancien Corps de Garde (1575) a été édifié sur les vestiges d’une chapelle de cimetière dédiée à Saint-Jacques. le portail et la loggia (d’où l’on proclamait les grandes décisions municipales) sont très représentatifs de l’apogée d’une Renaissance alsacienne ayant su assimiler les influences italiennes.

L’ancien presbytère protestant allonge ses arcades le long de la Grand’rue, à proximité de l’église Saint-Matthieu, entre deux pignons typiques de le Renaissance rhénane. Deux superbes oriels d’angles à trois niveaux bordent son imposante façade sur rue.

La maison dite des Chevaliers de Saint-Jean ressemble à un palais vénitien, avec deux ailes qui encadrent une cour intérieure fermée par deux étages de galeries et balustrades. Il s’agit cependant de la reconstruction à l’identique d’une façade démontée au 19ème siècle.

 

visite guidée de Colmar
cliquez sur les titres suivants :

Colmar
Richesse de l'architecture religieuse
Moyen-âge et Renaissance
Colmar pittoresque
Colmar en France
Les musées

 

Ancienne douane
(VX et XVIème s.)
Maison des têtes
(1609)
Maison Pfister
(XVIème s.)
Corps de garde
(1575)
Presbytère protestant
(début XVIIème s.)
Maison dite de St-Jean
(XVI et XIXème s.)