la plume qui parle
   
PAGE ACCUEIL
  VISITES GUIDEES
Bergheim
Colmar
Ebersmunster
Eguisheim
Hunawihr
Kaysersberg
Ribeauvillé
Riquewihr
Sélestat
Strasbourg
   
  EVENEMENTS
Visites musicales
Événements d'hiver
Événements d'été
   
  PAGES SPECIALES
Qui suis-je
Mes publications
Les amis artistes
Et alors...Noël
   
  PAGES UTILES
Tarifs
Liens
   
   
   
   
   
 
 

Un sourire à mon clown chaud du matin

mon époux, mon ami,

celui à qui je n'appartiens pas,

celui qui me nomme...Femme

Sélestat, nombril de l'Alsace

Galopin de 10 ans, l'idée du nombril me faisait rigoler comme un bossu ! Il m'arrivait cependant de consulter le mien, avec une certaine gravité, à rebrousse- chemise, d'inspecter ce gentil petit ombilic torsadé, cette chère et primale cicatrice, cette allusion tarabiscotée au bonheur utérin. Il m'arrivait de le comparer à celui du copain ou de la copine. Je considérais toujours, au plus intime de moi même, que celui de l'autre ne valait pas le mien. Qu'il pouvait aller se rhabiller, en somme !

Sélestat, ville du beau milieu de l'Alsace, ne saurait être comparée - anatomiquement parlant - qu'à un immense et luxuriant (luxurieux ?) nombril, tapissé de maisons pittoresques, d'églises séculaires, de jardins enchanteurs. Mais Sélestat, ville à la très riche mémoire, n'est pas que ce nombril de l'Alsace, ce point de rencontre dialectal, où la gutturalité de l'alémanique haut-rhinois rencontre la nasalité bas-rhinoise. Sélestat, c'est aussi et surtout la surprise au détour de chaque rue, l'étonnement au fil des pages d'une histoire foisonnante. Et puis cette Bibliothèque Humaniste incomparable, qu'il faudra bien un jour hisser au niveau des plus rares trésors du patrimoine mondial, ce lieu que parcourt encore, j'en ai la sensation, la brise antique du temps de l'humanisme...

Daniel Ehret, texte pour Sélestat