l'alsace historique
   
PAGE ACCUEIL
  VISITES GUIDEES
Bergheim
Colmar
Ebersmunster
Eguisheim
Hunawihr
Kaysersberg
Ribeauvillé
Riquewihr
Sélestat
Strasbourg
   
  EVENEMENTS
Visites musicales
Événements d'hiver
Événements d'été
   
  PAGES SPECIALES
Qui suis-je
Mes publications
Les amis artistes
Et alors...Noël
   
  PAGES UTILES
Tarifs
Liens
   
   
   
   
   
 
Visite guidée de Riquewihr

La perle du vignoble

Pour l’exceptionnelle homogénéité de son habitat ancien, pour le charme moelleux des reliefs qui l’environnent, pour la douceur de son micro-climat, qui font de son terroir l’un des plus célébrés de l’Alsace vinicole, Riquewihr mérite bien d’être désignée comme la « perle du vignoble alsacien ».

Blottie dans une aimable cuvette, protégée des vents du nord par le prestigieux coteau du Schoenenberg, cette petite ville de deux-cents habitants peut s’enorgueillir d’un nombre impressionnant de visiteurs, près de deux millions l’an.

Située à douze kilomètres de Colmar, préfecture du Haut-Rhin, et à quatre kilomètres de Ribeauvillé, sous-préfecture, Riquewihr jouit du statut de ville depuis 1320. Les Riquewihriens sont donc des citadins et ne veulent pas entendre parler de village à propos de leur antique cité, sauf s’il s’agit de briller au sein de l’association « des cent plus beaux Villages de France »!


Deux mille ans d'histoire

Les Romains, ici comme ailleurs, ont très probablement introduit la culture de la vigne qui fera la prospérité de la cité médiévale et plus tard de l’opulente ville de la Renaissance.

Propriété des princes de Wurtemberg-Montbéliard de 1324 à 1796, Riquewihr entre pourtant, comme beaucoup de seigneuries alsaciennes, dans la vassalité du roi Louis XIV lorsqu’en 1680 ce monarque absolu décide d’envoyer des émissaires très persuasifs pour asseoir une souveraineté qui ne sera plus contestée à la France avant la lourde défaite de 1870.


Redevenue française par le traité de Versailles en 1919, Riquewihr entame alors un processus de mise en valeur de son patrimoine, que la seconde guerre mondiale interrompra, mais qui, à partir des années 1950, s’accélère de façon spectaculaire, pour atteindre au début des années 1980 un apogée se traduisant par une affluence touristique tout simplement phénoménale !

La tendance est aujourd’hui à la régulation d’un flux ayant entraîné des conséquences fâcheuses au plan qualitatif. Riquewihr vient d’entrer, plus pimpante que jamais, dans un 21ème siècle qui devrait être celui des restaurations les plus fières, des embellissements les plus indiscutables, des innovations les plus audacieuses. Vieille de 700 ans, cette vénérable cité comptera toujours -c’est le voeu que forment les gens de bon sens- assez de passionnés qui, par l’enthousiasme de leur admiration, continueront de lui faire mériter le surnom flatteur de « Perle d’Alsace »

VISITE GUIDÉE DE RIQUEWIHR
cliquez sur les titres suivants

Riquewihr
Des témoins du moyen-âge
La Renaissance, un âge d'or
Les demeures à pans de bois
Les musées

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Le 1er janvier 2014, vers 15 h 30, un incendie tragique éclate dans une maison ancienne située à deux pas de l'emblématique Dolder.
Une femme de 90 ans meurt dans les flammes.
Trois autres demeures des XVIème et XVIIème siècles sont détruites et trois toitures sont fortement endommagées. Une catastrophe pour un des villages les plus visités d'Europe !